Connaître l'histoire des Philippines avant d'y aller en vacances

vacances aux philippines inoubliables

Les Philippines ou l'histoire d'un grand brassage de civilisations

Dès le Xe siècle, les Philippines sont au carrefour des grandes routes commerciales, où se croisaient marchands indiens, indonésiens, arabes et chinois. En 1521, l'explorateur portugais Ferdinand Magellan, qui voyage pour la couronne d'Espagne, est le premier Occidental à poser les pieds sur l'archipel des Philippines, qui comporte plus de 7000 îles.

Le pays reçoit son nom en l'honneur de Philippe II d'Espagne. L'empire colonial espagnol règne sur l'archipel jusqu'en 1896. Quatre siècles d'évangélisation dans ce pays aux racines bouddhistes, animistes et musulmanes.

Une insurrection nationaliste éclate. L'écrivain José Rizal, l'un des fondateurs du mouvement d'indépendance, est fusillé. De nombreux lieux publics portent le nom de ce héros national.

L'Espagne finit par céder l'archipel des Philippines aux États-Unis pour la somme de 20 millions de dollars. Le pays ne connaîtra son indépendance qu'au terme de la Seconde Guerre mondiale qui sera dévastatrice pour l'archipel. Une page d'histoire souvent trouble que les Philippins ont appris à relativiser avec cette expression : « 400 ans au couvent, 50 ans à Hollywood ! » L'héritage espagnol est partout.

Parmi une centaine de dialectes, le tagalog, la langue officielle, contient de nombreux mots hispaniques (exemple : comment allez-vous se dit kumustà dérivé de l'espagnol como està?).

La religion catholique romaine, introduite par les Espagnols est pratiquée par 80% de la population. L’État philippin est le seul pays catholique d'Asie.

Le tinikling ou danse du bambou aux Philippines

La danse est très présente dans la culture philippine

L'influence américaine est quant à elle très présente dans le système éducatif (et dans les fast-foods). Les Philippins ont une passion pour la danse. Le tinikling (ou danse du bambou) est la dans folklorique nationale.

Aller aux Philippines depuis la France

Il n'existe pas de vols directs au départ de la France. Le groupe Air France-KLM propose des vols Paris-Manille via Amsterdam. Avec Cathay Pacific, Etihad Airways ou Qatar Airways, vous ferez escale dans une capitale asiatique ou du Moyen-Orient. On arrive aux Philippines à l'aéroport international Ninoy Aquino (NAIA), situé à 7 km du centre de Manille.

Se déplacer dans l'archipel des Philippines

On compte plus de 200 aéroports dans le pays. Les principales compagnies nationales sont Philippines Airlines, Cebu Pacific et Pal Express. Comptez un peu moins de 50 euros pour relier les grandes villes.

Le bateau est le meilleur moyen pour voyager d'île en île. Les compagnies sont nombreuses et les traversées très accessibles. Les embarcations sont de minuscules bateaux à balanciers (appelés localement bangka ou pumpboats) aux plus rapides fastcrafts.

Des bus, des jeepneys – de belles jeeps customisées – et des tricycles pittoresques relient l'archipel.

La meilleur période pour aller aux Philippines

La meilleur période se situe généralement de mi-décembre à mi-mai.

Bonnes adresses pour dormir aux Philippines :

Coco Grove à Siquijor, hôtel Ascott à Manille, hôtel Bellevue à Bohol.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quinze − 14 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.