Idées de croisières originales au départ de Marseille

Nous avons testé pour vous une croisière Marseille Dunkerque

En couple pour un voyage de noces, un anniversaire de mariage ou pour le plaisir, en famille avec les beaux-frères et les belles-sœurs,, avec mamie ou entre amis. Cette croisière que l'on peut appeler « La croisière des 3 mers ». Ou plutôt devrait-on dire quatre : la Méditerranée, l'Atlantique, la Manche et la Mer du Nord. La mer justement : une fois l'ancre jetée, elle n'allait pas tarder à se rappeler à nous. La croisière pouvait commercer. Ou plutôt les croisières , tant chacun – entre animations à bord et escales – pouvait composer son programme.

Escales à Barcelone et Carthagène

Première étape, Barcelone. Votre serviteur a opté pour la visite guidée sur le thème des chefs d’œuvre de de Gaudi, fameux architecte du début du XXe siècle auquel le nom de Barcelone reste attaché. Le parc Guell et ses mosaïques, embryon de ville idéale devenu parc public sur les hauteurs de la ville ; la Casa Mila, merveille architecturale avec son espace Gaudi et sa terrasse panoramique aux courbes qu'affectionnait le maître et, bien sûr, le saint des saints, la Sagrada Familia...qui devrait être achevée en 2026 pour le centenaire de la mort de Gaudi. Vue extérieure seulement, faute de temps, dommage. Il faudra revenir.

Barcelone, le parc Guell. Sur les hauteurs de la ville devait naître une ville idéale, conçue par Gaudi. Un projet trop réaliste, devenu aujourd'hui un parc classé UNESCO

Car une demi-journée pour tout voir, c'est décidément trop court. Le constat allait se répéter à l'escale suivante, Carthagène, au sud-est de l'Espagne. L'entrée dans le port nous confirme qu'il s'agit d'un important port militaire. Un port où nous allons traverser les siècles, des vestiges de la muraille punique du IIIe siècle avant J.-C au refuge musée datant de la guerre civile espagnole, en passant par les importantes ruines romaines – théâtre, amphithéâtre, temple d'Auguste (ouvert le week-end), parc archéologique – et bien sûr le château médiéval de la conception qui domine la ville.

Escale à Tanger

Puis cap sur le détroit de Gibraltar, franchi en pleine nuit, pour rejoindre l'Atlantique et notre seule étape nord-africaine : Tanger, au Maroc. La médina et la casbah sont situées non loin du port. Qu'il est agréable n'est-il pas de se perdre dans ses ruelles ! Vêtements, bazar, artisanat..

Arrêt obligatoire au musée de la casbah, qui retrace l'histoire de la ville, avant de regagner le bateau.

Escale à Lisbonne

L'Atlantique nous ouvre les bras, nous le remontons en direction de Lisbonne. L'entrée et la sortie du port sont majestueuses : passage sous le pont du 25 avril, vue imprenable sur la tour de Belem, le monastère des Hiéronymites (classé à l'UNESCO), puis sur la place du Commerce... Une capitale que l'on peut découvrir par le tram (typique), en triporteur ou même en 4L ! Votre serviteur opte pour une excursion dans les environs. Direction Queluz et son palais national du XVIIIe siècle, qui nous plonge dans l'histoire de la monarchie...puis les hauteurs verdoyantes avec Sintra, où il y aurait là aussi encore tant à visiter mais où le temps nous est compté, puis Cascais, station élégante qui a accueilli nombre d’exilés pendant la seconde guerre mondiale.

Porto, son quartier de Ribeira sur les bord du Douro et ses rabelos. L'occasion de goûter à la navigation fluviale.

Mais le cœur historique du Portugal se trouve à 300 km au nord, à Porto, ralliée en bus depuis le port de Leixeos. Porto, son centre historique classé à l'UNESCO avec sa Ribeira, aux maisons hautes mitoyennes caractéristiques. Porto, son fleuve, le Douro, sur lequel on navigue à la découverte des six ponts de la ville à bord de rabelos, ces embarcations qui servaient à l'origine au transport des barils de vin. Porto et ses caves qui s'offrent à la visite. La bouteille de porto, un souvenir pour de nombreux passagers.

Escale à Vigo

Et nous revoici en Espagne, à Vigo, en Galice – encore une fois, ne pas oublier de changer d'heure – porte d'entrée vers Saint-Jacques de Compostelle, ses églises, ses monastères, et surtout sa cathédrale avec son portail de la Gloire. La joie des pèlerins lorsqu'ils arrivent sue la place...Et la ferveur des fidèles durant la messe, notamment lorsque s'élance l'imposant encensoir dans le transept !

Après trois escales à la journée, le jour en mer qui suit s'annonce bienvenu pour se reposer. Pourtant, il ne sera pas de tout repos : ça tangue à nouveau tandis que nous voguons vers Guernesey..Une île anglo-normande que nous verrons que de loin : trop de courant pour le transbordement en chaloupes. Et c'est avec dix heures d'avance sur l'horaire prévu que nous regagnons Dunkerque. Des souvenirs plein la tête.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

deux + 8 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.