Guide pour organiser un premier vol long-courrier avec un bébé

Nombreux sont les parents qui sont réticents à l’idée d’effectuer un vol long-courrier avec leur nouveau-né. Il s’agit d’un voyage en avion au cours duquel le bébé dispose de son propre passeport. Pour que ça se déroule sans incident, il suffit de bien organiser le voyage et d’avoir les meilleurs accessoires à sa disposition. Quelles sont les différentes étapes et les astuces à prendre en compte pour ne pas perturber votre bébé ?

vol long-courrier avec un bébé

Comment vêtir un bébé lors d’un vol long-courrier ?

Le vêtement bébé est le premier facteur que vous devez prendre en compte avant de prendre le vol. Dans l’avion, il fait toujours frais à cause de la climatisation qui est allumée. Peu importe si vous vous déplacez vers un pays chaud ou froid, vous devez alors bien habiller un bébé. Pour cela, gardez toujours sur vous des accessoires tels qu'un pull-over ou un sweat en guise de survêtement. Pour question de praticité et de confort, vous devez éviter de lui porter ou d’emporter les vêtements avec de la fermeture. Ces derniers nécessitent beaucoup plus de temps à enfiler et à retirer.

Pendant ce vol, vous êtes aussi amené à changer votre nouveau-né lorsqu’il aura fait ses besoins dans la couche. Portez-lui alors un jogging à élastique pour plus de confort. Il en est de même pour les chaussures qui doivent être faciles à enlever. Si votre enfant rampe déjà, il est préférable d'opter uniquement pour des habits en couleur dans votre sélection de vêtements. En réalité, les tenues blanches se saliront plus vite lors des repas ou lorsqu’il jouera. Dans le dressing du bébé, choisissez et ajoutez à votre valise :

  • Des couches de rechange
  • Des lingettes pour essuyer
  • Des serviettes à étaler dans les toilettes pour le changer
  • Des chaussons, etc.

Si vous êtes maman d’une fille, évitez les coiffures compliquées, car elles peuvent être décoiffées à l’arrivée. Prévoyez plutôt un bonnet de tête.

Comment nourrir son bébé au cours d’une traversée en avion ?

Que vous décidiez de voyager ou non, votre bébé a besoin de manger pour continuer à croître. Certaines compagnies aériennes peuvent prévoir des encas pour ceux-ci. Il peut s’agir des pots de yaourts, de porridge ou de purée. Cependant, cela ne doit pas vous empêcher de préparer le nécessaire de votre côté. Si votre bébé tète encore, le souci ne se pose pas. Dans ce cas, il vous suffit de vous équiper de compresses afin de nettoyer à chaque fois vos mamelons avant de le lui donner à téter. Dans le cas contraire, vous devez emporter :

  • Du lait en poudre ou briquettes
  • Des compotes ;
  • Des gâteaux ou boudoirs, etc.

Pour préparer le lait, vous devez mettre dans votre valise trois à quatre biberons. Cela vous évitera de laver cet accessoire à répétition. L’air à l’intérieur de l'avion est souvent sec, donc vous devez emmener de l’eau afin d’hydrater au maximum votre bébé. Pour nourrir ce dernier, l’utilisation des bavoirs est incontournable pour éviter les salissures. Généralement, vous n’avez pas besoin de vous déplacer de votre siège pour préparer le lait, ni pour nourrir votre tout-petit.

Comment préparer le sommeil de votre nouveau-né ?

Si vous voyagez pendant un mauvais temps, il peut alors y avoir des zones de turbulences qui dérangeront le sommeil de votre bébé lors du vol. Pour cela, faites recours à un bassinet. C’est une sorte de berceau qui s’accroche facilement à un mur devant le passager. Il est à la fois robuste et confortable pour permettre au nouveau-né de faire la sieste. Très sécurisé, votre enfant ne risque pas de se réveiller même en cas de secousse. Vous pouvez aisément le surveiller pendant son repos. Vous êtes parent d’un enfant turbulent qui dort difficilement ? L’utilisation d’un porte-bébé peut être une solution salutaire et confortable à la fois pour la mère et l'enfant.

Avec ce dispositif, votre chaleur se diffuse vers l'enfant et votre battement de cœur constitue une berceuse naturelle pour lui. Lorsque vous mettez les pieds dans un avion, les stewards et hôtesses de l’air vous fournissent une ceinture enfant. Celle-ci s’attache facilement à la vôtre au moyen d’une boucle. Utilisez-la si votre tout-petit préfère se reposer sur votre genou. La pression dans les tympans au décollage et à l’atterrissage étant différente, faites-le téter ou sucer une tétine s'il dormait déjà avant l’embarquement. Cela lui permettra de déglutir.

Quel type de vol prendre pour un voyage long-courrier ?

Pour éviter le stress à votre bébé et à vous-même, l’une des astuces est de préconiser les vols de nuit. Le voyage sera plus agréable, car le bébé dormira une bonne partie du trajet. Celui-ci peut aussi devenir très nerveux si le voyage dure beaucoup trop longtemps. Faites donc des recherches pour choisir les vols ayant très peu d’escales afin de vite arriver à destination.

Si les vols de journée restent votre seule alternative, pensez à prendre des jeux ou des jouets d’éveil pour capter l’attention de celui-ci et l’occuper lors du voyage long-courrier. Pour parer aux imprévus, n’oubliez pas d’emporter les médicaments habituels du bébé. Prenez les cures contre la fièvre et surtout des antidiarrhéiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 × cinq =