Vacances originales au Panama hors des sentiers battus

Panama : chapeau la destination !

vacances petit prix panama

Prisé par les Canadiens et les Américains qui apprécient sa proximité, et le faible décalage horaire, le Panama attire de plus en plus d’Européens. La création de nouvelles liaisons aériennes en témoigne. Il faut dire que ce pays dispose de nombreux atouts propices au dépaysement. Une destination idéale pour un voyage d’aventure au milieu d’une nature tropicale d’une rare beauté.

La pirogue à peine accostée sur une des berges de la rivière Chagres, fifres et tambours nous accueillent. Bienvenue chez les Emberá, de Panará Purú, une des sept communautés indigènes. Rescapées de la conquête espagnole, que compte le Panama.

Ave gentillesse et une grande disponibilité, ils nous expliquent comment ils tressent leurs paniers, sculptent leur petites statuettes dans le bois de cocobolo ou dans les noix de tagua. Ils sont vêtus d’un simple pagne et arborent tous des tatouages à base de Jagua, un extrait végétal. Représentations animales et formes géométriques composent ces décorations corporelles particulièrement mises à l’honneur lors de fêtes et de cérémonies importantes. Une petite démonstration de leurs danses traditionnelles auxquelles le touriste est gentiment convié parachève ce tableau idyllique.

les Embera Panama

Les Embera originaires d’un territoire proche de la Colombie se sont installés sur les rives du fleuve Chagres. Ils vivent de chasse de pêche et de la vente de produits touristiques

Ils semblent vivre en parfaite harmonie et en autarcie, même si les tarifs de leurs productions artisanales laissent à penser qu’ils ne sont pas complètement fâchés avec l’économie de marché. L’utilisation d’un téléphone portable pour se faire dépanner dans leur pirogue confirmera cette impression.

Préservé aussi leur environnement immédiat. Une balade en pirogue puis une petite escapade au pied d’une majestueuse cascade au cœur de la jungle ajoutent au charme. Dommage que pour arriver à leur village, il faille passer par une route défoncée par les camions d’une cimenterie et longer des décharges à ciel ouvert sur les bas-côtés. Le Panama a encore du chemin à faire pour égaler le Costa Rica voisin en termes de développement durable. Question propreté, Panama,la capitale, corrige cette mauvaise impression et affiche les caractéristiques d’une grande métropole. Les vieux quartiers eux témoignent de l’époque coloniale. Beaucoup de monuments sont restés « dans leur jus », car durant la période pas si lointaine de la dictature, la préservation du patrimoine comme le développement du tourisme d’ailleurs ne semblaient pas figurer parmi les priorités.

fabrication de chapeau panama

Contrairement à une idée répandue, le Panama est un chapeau originaire d’Équateur, apporté par des ouvriers venus travailler à la construction du canal. Au Panama on parle de sombrero.

Panama : ville ultramoderne et charme colonial

Le contraste est d’ailleurs saisissant entre les gratte-ciel du quartier moderne et l’architecture coloniale du secteur historique. Le bio musée, œuvre délirante et colorée du célèbre architecte Franck O. Gehry témoigne là aussi, d’une certaine modernité. Le Panama affiche une insolente richesse. Le pays qui a choisi le dollar comme monnaie occupe d’ailleurs la troisième place dans le secteur du luxe en Amérique latine. Une richesse qu’elle tire en premier des revenus du canal. Le tourisme arrive en deuxième position. Mais les potentialités sont telles que cette activité pourrait fort bien, à court terme, truster le haut du podium.

Parce que le pays regorge de richesses naturelles qu’un seul voyage ne suffit pas à appréhender dans leur totalité. Il faut dire que le Panama est un écrin de verdure hors du commun abritant l’une des plus riches faune et flore du monde avec 950 espèces d’oiseaux, 250 de mammifères et plus de 10000 variétés de plantes dont 1500 d’orchidées. D’ailleurs il compte pas moins d’une vingtaine d’espaces naturels classés et protégés sur tout son territoire. Celui de Panama City s’étale sur 232 hectares, une véritables forêt tropicale qui constitue le poumon vert de la ville.

panama bons plans

Le Panama c’est aussi ça, des décors de cartes postales enchanteurs, en particulier sur la côte caraïbe.

Les eaux du pacifique d’un côté et celle de la mer des caraïbes de l’autre servent d’écrin à une luxuriante végétation qui accueille une faune et une flore très diversifiées. Tout comme la population composée d’Amérindiens, (10%), de descendants de colons espagnols, d’une communauté noire, et de nombreux brassages issus des vagues migratoires successives. Tous ont en commun l’extrême gentillesse qui se reflète immédiatement dans leurs sourires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

16 + six =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.