Problèmes éventuel pendant ou avant un vol en avion

Problèmes possibles lors d’un vol en avion

Lors d’un vol, les passagers peuvent se trouver confrontés à différents types de problèmes : c’est pourquoi un voyage en avion est toujours un événement stressant, pour lequel il faut se préparer à l’avance. Certains de ces inconvénients peuvent être évités, d’autres doivent être gérés avec calme et précision. Il est cependant des problèmes face auxquels on ne peut rien faire d’autre que patienter.

Peur de voler

La peur de voler atteint environ un tiers des passagers, sans compter ceux que cette appréhension empêche totalement de prendre l’avion. La peur de voler se manifeste en général plus fortement lors du premier vol. L’avion est pourtant statistiquement le moyen de transport le plus sûr au monde. Il existe différents facteurs pour expliquer cette peur irrationnelle, et chacun peut se préparer de différentes façons et appliquer quelques techniques pour l’atténuer, sinon pour la faire disparaître.

Les causes de l’aérophobie

Les causes de la peur de voler diffèrent selon les individus. Les personnes souffrant de vertige ou de claustrophobie sont susceptibles de trouver particulièrement angoissant l’habitacle de l’avion. La sensation de ne pas contrôler sa situation peut également être un facteur de malaise. Lors d’un vol, plusieurs phénomènes à l’origine de phobies se rencontrent comme altitude, la raréfaction de l’air ou un espace clos : c’est ce qui fait de l’aérophobie l’une des phobies les plus répandues. Il existe quelques astuces pour mieux gérer son stress.

Comment surmonter sa peur de l’avion ?

Il est important de passer une bonne nuit la veille. Ceci est plus aisé si les préparatifs du voyage ont été fait à l’avance. À l’avant de l’avion, les secousses sont moins ressenties : les personnes ayant peur de prendre l’avion peuvent demander à s’y installer. Il est conseillé de manger léger et d’éviter les boissons gazeuses ou acides. Durant le vol, se distraire et communiquer avec le personnel est un moyen efficace de déjouer la peur. Lors de l’atterrissage, mâcher un chewing-gum prévient les douleurs auriculaires.

Passagers agités

Voyager en avion est agréable, si ce n’est les turbulences qui peuvent donner de légers hauts-le-coeurs. Toutefois, des passagers agités peuvent vraiment gâcher le voyage en ayant des attitudes agressives et des comportements déplacés. Malheureusement, une seule personne peut rendre un vol quasi cauchemardesque pour l’ensemble des autres passagers, certaines célébrités se sont d’ailleurs retrouvées dans la rubrique fait divers pour ce type de problème.

Des petits désagréments aux comportements inacceptables

Si le passager qui est juste à côté de vous ronfle bruyamment, certes ce n’est pas agréable, mais vous ne pouvez reprocher à la personne d’agir avec l’intention de nuire. Par contre, toutes les personnes qui manquent de respect en ayant des propos grossiers, une attitude grivoise ou encore en faisant énormément de bruits, doivent immédiatement être signalés aux hôtesses. Si le service à bord ne parvient pas à leur faire entendre raison, il convient de signaler ces passagers agités aux autorités aéroportuaires.

Vol mouvementé

Lors de trajets en avion, il arrive de rencontrer un vol mouvementé. Cependant, cet évènement est relativement courant et le personnel à bord est habilité à réagir face à ce type de situation. On parle d’un vol mouvementé lorsque celui-ci est soumis à des turbulences. Les pilotes sont entraînés à minimiser l’impact de ces turbulences et il arrive que les passagers ne s’en rendent presque pas compte.

Les turbulences engendrées par les trous d’air

Lorsqu’un avion rencontre ce que l’on assimile à un trou d’air, l’appareil subit un décrochage. C’est-à-dire une chute instantanée d’une longueur comprise généralement entre 2 et 40 mètres. Ce type de turbulence est très habituel lors des vols longs courriers mais le commandant de bord vous informera à l’avance de leur survenue. De plus, les appareils de mesure, dont sont équipés les avions actuels, sont capables de détecter les zones de turbulences à distance et le pilote peut, à désir, décider ou non de les contourner.

Météo

Les mauvaises conditions météo peuvent être la cause de problèmes tels que des retards de vol, des annulations ou des blocages temporaires du réseau aérien. Dans de telles conditions, les avions ne peuvent décoller, mais les clients seront tenus informés des mesures prises et pourront éventuellement demander le remboursement ou une compensation pour le désagrément.

Le nuage de cendres : aléa météo

En cas de nuage de cendres, le trafic aérien sera sans doute fortement perturbé, d’autant plus que ce genre de problème qui s’apparente à une catastrophe naturelle liée à la météo ne peut être prévisible. En cas de nuage de cendres, toutes les mesures de sécurité nécessaires seront prises, et les clients seront tenus informés.

Orage violent : aléa de la météo

Lors d’un orage violent, il pourra aussi y avoir des perturbations sur le réseau aérien, des retards ou des annulations de vol pour la sécurité des passagers. Si les conditions météo se dégradent subitement lors d’un vol, que l’orage devient violent, un écart de trajet ou un atterrissage d’urgence pourra être décidé par le personnel de bord et le pilote


Problèmes d’organisation

De nombreux problèmes d’organisation peuvent perturber le bon déroulement du trafic aérien. En effet, ceux-ci peuvent empêcher les passagers d’arriver à bon port en temps voulu, et dans certains cas, peuvent même les empêcher de partir. Les aéroports et les compagnies aériennes font tout ce qui est en leur pouvoir pour assurer la ponctualité des vols mais il arrive malheureusement que certains problèmes surgissent néanmoins malgré la compétence et la bonne volonté des équipes chargées de l’organisation du transport aérien. En voici quelques exemples, ainsi que leurs conséquences et quelques conseils sur la façon de réagir s’ils devaient survenir.

Les grèves des aiguilleurs du ciel

Il est évident qu’une grève des aiguilleurs du ciel pose d’importants problèmes d’organisation. En effet, ces ingénieurs, du haut de leur tour de contrôle, sont chargés d’autoriser les avions à atterrir et décoller, et gèrent ainsi la fluidité du trafic aérien. Sans eux, l’activité de l’aéroport est évidemment fortement ralentie, sinon paralysée. Annulations de vols, retards, sont les conséquences logiques de ce type d’action. Lorsque cela arrive, les passagers doivent bien sûr s’armer de patience et surtout contacter la compagnie aérienne avec laquelle ils vont voler afin de se tenir informés sur l’évolution de la situation.

Les modification du trajet de vol

Les modifications du trajet de vol sont parfois inévitables et peuvent être la cause de problèmes d’organisation. Temps de vol modifiés, escales éventuelles, attente dans l’avion sont évidemment des surprises désagréables dont on se passerait bien. Néanmoins, lorsque les passagers se retrouvent dans cette situation il leur faut prendre leur mal en patience et bien se rappeler que les équipes responsables de leur transport se soucient avant tout de les mener à bon port dans les meilleures conditions de sécurité possibles, et que certains changements sont parfois impossibles à éviter.

Les retards

Les retards poseront des problèmes d’organisation. Attente à l’aéroport, retard à l’arrivée, les passagers pourront éventuellement rater une correspondance avec un autre vol ou un autre type de transport en commun, rater un rendez-vous… Ils sont néanmoins parfois inévitables et il faudra s’organiser quand ils surviennent, éventuellement prévenir les personnes censées venir nous chercher à l’aéroport, contacter la compagnie avec laquelle on a une correspondance prévue, et ensuite il n’y aura plus qu’à profiter du temps mis à notre disposition pour nous détendre.

L’annulation de vol

Lorsqu’un vol est annulé, les problèmes d’organisation ne tardent pas à se présenter : il faudra éventuellement prendre un autre vol, réserver un hôtel, attendre que la situation qui a causé l’annulation du vol se stabilise. Et bien sûr, tout cela prend du temps et coûte de l’argent. En cas d’annulation, les passagers devraient se mettre en contact avec leur compagnie aérienne au plus tôt afin de s’informer des possibilités de remplacement, dédommagement ou remboursement qui leur sont proposées. Celles-ci seront variables, en fonction entre autres des souhaits et possibilités des clients concernés.

Quand un vol est annulé

L’annulation d’un vol risque de poser des problèmes d’organisation majeurs. Ces annulations peuvent survenir pour des causes diverses mais sont évidemment toujours de très désagréables surprises. Selon le moment où les passagers seront avertis de cette annulation et les causes de celle-ci, les problèmes rencontrés et les solutions proposées seront bien sûr différents. Dans tous les cas, il faudra que les voyageurs prennent contact avec leur compagnie aérienne pour s’informer sur ce qu’ils peuvent faire ; en fonction de la situation, les mesures à prendre et les problèmes à résoudre varieront.

Des pannes techniques peuvent survenir

Une panne technique est toujours possible, et lorsqu’elle survient, cela peut occasionner des problèmes d’organisation. Des retards sont possibles, il se peut que l’avion doive atterrir en urgence, ou soit dans l’impossibilité de décoller. En cas de panne, les passagers doivent suivre les instructions du personnel de bord qui s’assurera de leur donner des consignes claires quant à la conduite à adopter. Si le problème survient en vol cela peut être effrayant et les voyageurs devront veiller à garder leur sang-froid jusqu’à ce que la situation soit réglée, l’avion posé et évacué.

Le manque de personnel

Le manque de personnel peut être à la source de problèmes d’organisation. Pour fonctionner convenablement un aéroport a besoin de personnel en suffisance, et si ce n’est pas le cas, le service ne pourra pas être optimal. De même à bord de l’avion, il est nécessaire d’avoir une équipe complète et du personnel en suffisance afin de veiller non seulement au pilotage de l’appareil mais aussi au service des passagers à bord. Si des problèmes d’organisation dus à un manque d’effectifs viennent à se présenter, il faudra faire preuve de patience et de bon sens, et s’adresser au personnel présent.

Problèmes techniques/Pannes

L’avion est un moyen de transport pratique, efficace et rapide, mais il est à déplorer différents problèmes techniques liés à l’aviation qui peuvent gâcher un voyage qui s’annonçait prometteur. Les raisons d’insatisfaction sont nombreuses : retard, coût, mauvaise manipulation des bagages, confort plus que limité, … La sur-réservation par exemple est encore trop souvent retrouvée au sein des compagnies aériennes, et contraint les passagers des vols à se présenter à l’aéroport longtemps à l’avance, pour s’assurer d’avoir une place dans le vol réservé, et ne pas se retrouver démuni, sans siège de disponible…

De multiples désagréments lors de vols en avion

De fréquents retards sont à déplorer, parfois de plusieurs heures, et peuvent être handicapants si la suite du voyage inclut une correspondance. Les motifs les plus fréquents sont des problèmes techniques/Pannes. En seconde classe, le manque de place est déplorable, surtout pour les personnes de forte corpulence ou de grande taille (l’espace pour les jambes est étroit). A l’arrivée, il faut espérer que les bagages auront suivi leur propriétaire. Il arrive que les bagages soient perdus. Et si les bagages arrivent, il arrive qu’ils aient été abîmés par le maniement peu soigneux des personnels ou de problèmes techniques/Pannes des machines sur lesquelles passent les sacs.

Problèmes de santé

Lors d’un voyage en avion, certains problèmes de santé peuvent apparaître. Nous allons aborder au cours de cet article, les cas les plus symptomatiques des voyages en avion, et ce qu’il faut faire afin de faciliter le vol à tous.

La thrombose veineuse

La thrombose veineuse est certainement l’un des problèmes de santé les plus gênants lors d’un voyage en avion. Appelée également phlébite, c’est la formation d’un caillot de sang dans une veine qui se forme généralement dans les jambes. La thrombose veineuse se manifeste par une douleur et une rougeur dans la zone obstruée avec une sensation de durcissement. Afin de pallier à l’apparition d’une phlébite, il est conseillé aux voyageurs de faire régulièrement quelques pas dans l’avion, des mouvements de jambes toutes les heures, de porter des vêtements amples et de bien d’hydrater. Pour les personnes ayant un risque accru de phlébite il est conseillé de porter des bas de contention en sus des conseils précédents.

Le syndrome aérotoxique

Le syndrome aérotoxique fait partie d’un des problèmes de santé exclusivement dûs aux voyages en avion. Il est causé par les effets d’une exposition à de l’air de cabine d’avion contaminé par des huiles de moteurs ou d’autres agents chimiques. Le syndrome aérotoxique se manifeste par des problèmes respiratoires ou de l’hyperventilation, des pertes de mémoire, des vomissements, des troubles de la vision ou encore des vertiges et des tremblements intempestifs. Ce mal frappe avant tout le personnel de bord. Il convient d’isoler la personne atteinte de ce mal et de la mettre si possible sous oxygène.

Le manque de compensation de la pression dans les oreilles

L’un des problèmes de santé les plus courant pour les voyageurs dans les avions est certainement celui-ci : le manque de compensation de la pression dans les oreilles. Douleurs et oreilles bouchées en sont les principaux symptômes. Afin de pallier à ces maux, lors du décollage et de l’atterrissage, il faut rééquilibrer la pression au niveau des oreilles en expirant tout en se bouchant le nez, en déglutissant, en suçant un bonbon ou en mâchant un chewing-gum.

Les douleurs au dos ou au niveau des fesses

Qui dit voyage en avion, dit surfaces de vie restreintes et sièges peu confortables. Les douleurs au dos et au niveau des fesses sont un des problèmes de santé les plus réguliers. Pour les éviter, il faut incliner légèrement le siège, étendre ses jambes et placer l’oreiller fourni dans son dos. Bien penser également à s’hydrater et se lever régulièrement pour faire quelques pas et se dégourdir les jambes.

Les urgences médicales

Un passager ou un membre d’équipage se sent mal ou il y a eu un accident inopportun ? Voici un des problèmes de santé qui nécessite le plus d’attention de la part de l’équipage. En cas d’urgence médicale, l’avion est muni d’une trousse de premiers soins de base et complète et de défibrillateurs externes automatisés. Le personnel peut aussi compter sur l’aide du personnel médical au sol. Habituellement, les agents de bord ou le capitaine demanderont s’il y a un médecin à bord qui pourrait aider et ils vérifieront le titre de la personne avant d’accepter son aide. Un téléphone ou une radio satellite seront utilisés afin de communiquer avec des médecins au sol. Le patient, dans la mesure du possible, sera isolé afin de lui prodiguer les soins adéquats. Suivant l’état du patient, l’avion peut être dérouté pour atterrir à l’aéroport le plus proche.

Accouchements

Il est généralement déconseillé aux femmes enceintes de plus de 7 mois de prendre un vol long courrier. Cependant il est possible que bébé montre son nez prématurément. Le personnel de bord formé aux premiers secours prendra au mieux en charge la future maman, l’isolera des autres passagers, et s’assurera de la présence ou non d’un médecin à bord. Le personnel suivra dans le cas contraire les informations communiquées par un médecin à terre. Suivant la façon dont se déroule l’accouchement, l’avion peut être dérouté pour atterrir à l’aéroport le plus proche.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cinq − 4 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.