Vacances originales aux Seychelles hors des sentiers battus

Destinations: Mahé, Praslin, La Digue, Silhouette…

Les Seychelles : Un paradis pas forcément inaccessible

vacances inoubliables aux Seychelles

Une nature à faire pâlir Robinson Crusoé, des rivages blancs aux eaux azures qu’on jurerait sortis d’un magazine de photos (retouchées), une chaleur humaine authentique et une culture métissée… La richesse des Seychelles est immenses. Et pas forcément besoin d’un compte en banque offshore pour pouvoir en profiter. Si le luxe n’a jamais eu de cadre aussi parfait, en composant un peu, on peut s’offrir la paradis.

Pas de lumière sur le bord de mer ou très peu et suffisamment éloignée du rivage pour que les tortues ne se dirigent pas dans la mauvaise direction si jamais elles avaient la drôle d’idée de sortir de leur œuf en pleine nuit. Ici, les plus belles sources lumineuses nocturnes sont celles dont le ciel est constellé. Le jour, pas plus de pollution sonore ou visuelle : peu de voitures (hormis à Victoria, capitale située à Mahé, île principale) et aucun panneau de propagande ou enseigne de marque. La meilleurs publicité des Seychelles est celle qu’offre sa nature luxuriante, incroyablement préservée, encadrant des plages… paradisiaques. Une vrai richesse.

Ici, pas de bord de mer bétonné, comme une cicatrice sur le visage d’une nymphe. Les hôtels se glissent dans les dessous de verdures des belles îles aux caractères différents (granitiques ou coralliennes) mais toujours bien trempés d’une eau cristalline aux multiples nuances de bleu. Et certains hébergements de tourisme rivalisent de raffinement.

La vrai richesse des Seychelles : une nature incroyablement préservée

vacances de rêve aux seychelles

Îles hôtels ou établissements perchés plongeant jusque dans l’océan Indien, villas de bois et de verre au milieu d’une flore immense et à quelques pas du sable chaud, douches extérieures partagées avec un lézard intrépide ou un oiseau bavard, spa et piscines à débordement, hamacs, terrasses permettant d’admirer le lever ou le coucher du soleil… Et quel bonheur de se faire ainsi chouchouter. Mais le luxe se paie. Et cela peut facilement atteindre 500 ou 1000 € la nuit. Le prix de la tranquillité pour certains, celui de moments uniques pour d’autres : mariages les pieds dans l’eau ou lune de miel sous l’équateur. Un rêve éveillé.

Cependant, et contrairement aux idées reçues, les portes du paradis ne s’ouvrent pas uniquement contre un gros chèque. On peut aussi y accéder en optant pour les maisons d’hôtes ou appartements de tourisme, dès 70€ la nuit.

L’expérience est différente mais tout aussi enrichissante. A ce prix, il n’y a pas nécessairement de clim, de piscine ou de buffet international mais avec une eau dans laquelle on entre sans même un début de frissons, est-ce indispensable ? D’autant que le vrai luxe des Seychelles est ailleurs.

« Les Seychellois sont des miroirs », jamais vous ne pourrez entrevoir la sincérité, la générosité et la joie de vivre terriblement contagieuse des habitants si vous vous présentez à eux en conquistador.

En revanche, un sourire, une belle curiosité et une envie de partage vous ouvrirons leurs cœurs et leur culture métissée, fruit d’une colonisation française puis britannique.

A Victoria, la plus petite capitale du monde, on croise église, mosquée et temple hindou cohabitant en parfaite harmonie. En créole, anglais ou français, tous vous diront à quel point ils ont été sensibilisés, très tôt, à la préservation de leur cadre de vie.

Les lagons merveilleux de Mahè et Praslin

lagon de Mahé aux Seychelles

Face à des touristes avertis ou non, la nature force le respect. C’est aussi cet état d’esprit qui permet de se retrouver à faire trempette dans un décor de carte postale, animée du chant des oiseaux. D’une île à l’autre (aux-quelles on accède en bateau ou en avion), les rivages rivalisent de charme. Mahè et Praslin recèlent de lagons merveilleux. Mais à la Digue, les plages paraissent simplement irréelles, comme la célèbre anse Source d’argent.

Même sensation au milieu des plantes gigantesques de la Vallée de Mai (classée au patrimoine mondial de l’UNESCO) sur l’île de Praslin. Un guide seychellois, raconte les manguiers, arbres à pins et autres. Mais il livre surtout l’histoire du coco de mer, dont le fameux « coco-fesses », emblème national, est protégé. Vingt-cinq ans sont nécessaires pour qu’une seule noix arrive à maturité. Interdiction formelle de les manger

Chaleur humaine sports nautiques randonnées et paysages incroyables à vous donner le tournis

vacances aux seychelles petits prix

Tortues, de mer et de terre sont aussi sacrées. On peut les observer en toute liberté, de leur éclosion sur l’île de Sainte-Anne entre autres à leur vie quotidienne sur Curieuse par exemple. Et pas besoin d’être un plongeur aguerri pour profiter des merveilles du parc marin seychellois. De nombreux « spots » de snorkeling (palmes, masque et tuba) vous le permettent.

Les poissons s’admirent, vous chatouillent les orteils, mais aussi les papilles ! Fraîchement pêchés, ils s’exposent sur les étals des marchés où leur mariage avec le parfum des épices est un délice pour les sens. Et si la chaleur humaine, les sports nautiques, randonnées et paysages incroyables des Seychelles n’ont pas suffi à vous donner le tournis, vous pouvez encore aller à la Plaine Saint-André, visiter la belle distillerie de rhum Takamaka Bay….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quinze − 6 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.