Vacances originales au Sri Lanka hors des sentiers battus

le rocher forteresse de sigiriya

Perchée à 200 mètres de haut, le fabuleux rocher-forteresse de Sigiriya offre une vue panoramique à couper le souffle sur la jungle environnante

Quatre raisons de découvrir le Sri Lanka

Depuis un tsunami ravageur et la fin de la guerre civile, l’ancienne Ceylan, « perle de l’océan Indien », poursuit une ambitieuse reconstruction. Élue par le Lonely Planet « destination à visiter en 2013 », le Sri Lanka n’en finit pas d’attirer car il y a milles raisons d’y aller (ou d’y retourner).

le Sri Lanka est une destination tendance

L’île, l’ancienne Ceylan rebaptisée Sri Lanka (« l’île resplendissante ») en 1974, voit le nombre de ses visiteurs augmenter considérablement chaque année. La destination est désormais « sûre », même si l’armée reste omniprésente et la minorité tamoule, dans le nord-est, mise à l’écart.

Le pays mise sur le tourisme, avec le souci de l’environnement : la tendance est aux boutiques-hôtels et les éco-lodges à tailles humaines, qui assurent travailler main dans la main avec les habitants alentour. L’essor touristique est encadré par un plan gouvernemental d’urbanisme : on ne construit pas plus haut qu’un cocotier.

Pour le sourire des Sri Lankais

En cinghalais, « Bonjour » se dit joliment « Ayubowan » (se prononce les mains jointes en inclinant la tête). Parlée par les trois quarts de la population, cette langue repose sur un alphabet de 52 signes indéchiffrable pour le non-initié. C’est la langue officielle, avec le tamoul. Près de 16% des habitants parlent aussi l’anglais.

Ce qui frappe dès l’arrivée à l’aéroport, c’est le sourire impénétrable qui semble flotter sur les lèvres des Sri Lankais ! Un peuple aux origines ancestrales (elles remontes à 30 000 ans) suivant la route des épices (Inde, Chine, Maroc, Tunisie, Turquie, Indonésie, Portugal, Grande-Bretagne). Près de 70% vivent sous l’influence du bouddhisme – qui est plus une philosophie dotée de valeur morale qu’une religion. Les Sri Lankais ont un autre secret : des mains d’or aux techniques ancestrales voluptueusement revisitées dans les spas.

Si le salaire moyen est de 200 euro il n’y a pas de mendiant à la campagne, où la nourriture est toujours abondante. Et si la jeune génération a renoncé au systèmes de castes – l’inverse de l’Inde, les castes dominantes étaient les plus représentées comme les agriculteurs et les pêcheurs -, le mariage « arrangé » existe toujours. Dans les journaux on trouve les petites annonces des marieuses qui se fondent aussi… sur l’horoscope.

Pour les paysages paradisiaques du Sri Lanka

temples a colombo sri lanka

La variété des paysages est infinie. Des routes sillonnent les 435 km du nord au sud et les 225 km de large. Des montagnes aux plages vierges du sud-est bordées de luxueux ressorts, en passant par le berceau bouddhiste et les somptueuses plantations de thé de Nuwara Eliya, le Sri Lanka peut se visiter en une semaine

A découvrir le tourbillon de Colombo, la capitale où se mêlent buildings modernes, marchants ambulants et tuk tuk intrépides.

A escalader avec béatitude le rocher-forteresse de Sigiriya. De là-haut, on a une vue panoramique à couper le souffle sur la jungle environnante. Une scène de l’Indiana Jones et le temple maudit a été tourné ici. Le site abrite aussi l’insolite fresque des 18 Demoiselles de Sigiriya. Servantes, déesses ou concubines du tyran amateur d’art (et de femmes) qui les a fait peindre ?

Évadez-vous aussi à vélo à Polonnaruwa, l’ancienne capitale de Ceylan. Ses envoûtants temples hindous des XI et XII siècles, dans un luxuriant camaïeu végétal, sont inactifs mais l’atmosphère reste émouvante. Quelques coups de pédales suffisent pour fuir le flot touristique. Avec sur la route une merveille : le Kalu Gal Vihara (sanctuaire du roc) et ses quatre statues de granit. La plus impressionnante, de 15 m de long, est celle du bouddha couché, au visage si serein…

Pour la faune du Sri Lanka

Le Sri Lanka est le seul pays où l’on peut voir autan d’éléphants (il y en aurait près de 5000) mais aussi des léopards, des baleines bleues, des buffles sauvages (qui traversent intempestivement la route) et des ours noirs. L’éléphant, de ses trois tonnes, fait partie de la vie quotidienne du Sri Lankais – sauvage, il est une menace et une lucrative attraction des parcs naturels ; domestique, il est le moyen de transport du berceau au cercueil… Il y a aussi les singes : le langur gris et sa queue en point d’interrogation, mais surtout le macaque à toque qui aime (et chipe) tout ce qui se mange (gare à votre high tea) et tout ce qui brille, comme vos indispensables lunettes de soleil.

Quand aller au Sri Lanka ?

plantations de the sri lanka

La période idéale correspond à notre hiver (il fait entre 22 et 31° C). Mais lors de la grande mousson régnant de mai à fin août sur la côte occidentale (Colombo, Negombo, Galle) et le sud de l’île, le soleil réapparait entre deux ondées (la meilleure lumière pour les photos!) et les plages sont belles toute l’année.

Où loger au Sri Lanka ?

La tendance est aux boutiques-hôtels et aux éco-lodges, dans les plantations de thé, au bord des rivières ou de l’océan indien. Le Sri Lanka possède aussi un réseau important d’hôtels haut de gamme.

A savoir

Les monuments religieux se visitent impérativement à pieds nus. Prévoir un adaptateur électrique pour vos appareils.

Que rapporter du Sri Lanka

Des pierres précieuses (le saphir bleu est la pierre précieuse emblématique du Sri Lanka), des épices, des batiks, du thé…

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

20 − 15 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.