Visiter les marchés hippies d’Ibiza pendant les vacances

Horaires et lieux des marchés hippies d’Ibiza

Sur les traces des hippies avec la mode Adlib

Dans les années soixante, Ibiza était devenue un des refuges du mouvement hippie. De ce courant de contre-culture, il reste de nombreuses traces. A commencer par les marchés hippies, dont le plus couru est, sans doute, celui de Las Dalias. Tous les samedis, à Sant Carles de Peralta, au nord-est de l’île, des centaines de touristes fréquentent ce lieu unique, où l’on peut acheter de l’artisanat, des vêtements, de la céramique ou des bijoux.

Mais ces centaines d’étals cachent aussi un état d’esprit. La plupart des commerçants de Las Dalias se connaissent. « On forme comme une petite communauté », explique Joe, qui a quitté Paris pour s’installer en tant que vendeur de bijoux, et marcher sur les traces de ses parents. Idem pour Delphine, qui vit ici 6 mois par an depuis 16 ans, pendant la saison touristique, de mai à octobre. « Après, les gens partent en voyage et chacun ramène une nouvelle collection ». Ici, on croise donc des créateurs de toutes sortes. « Il y a un bon état d’esprit, beaucoup de respect. Ibiza, c’est une île familiale, c’est super pour venir avec des enfants. Pour moi, c’est le plus bel endroit du monde ».

Les descendants des hippies ne se trouvent pas uniquement à Sant Carles de Peralta. On trouve des marchés hippies sur toute l’île, comme à Punta Arabi, également au nord-est. Là tous les mercredis, sont rassemblés dans les rues plusieurs centaines de vendeurs.

L’autre héritage des hippies, également très prisée des touristes et que l’on retrouve bien sûr sur des marchés comme celui de Las Dalias, c’est la mode Adlib. Inspirée des vêtements typiques d’Ibiza et de Formentera, la mode Adlib a été développée par les hippies dès leur arrivée. Elle est synonyme de vêtements confortables et 100% naturel.

En résumé, s’habiller Adlib, c’est s’habiller simplement mais avec bon goût. Au départ, la couleur dominante était le blanc. Mais la mode Adlib a été développée et entretenue ces dernières années par des créateurs venu du monde entier. On retrouve aussi des fringues Adlib dans les nombreuses boutiques de la capitale. Car outre son importance pour l’économie locale, c’est une mode familiale qui permet d’habiller les adultes comme les enfants.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 × 1 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.