Les produits artisanaux de Bretagne à acheter comme souvenirs

La Bretagne possède un riche patrimoine.

Fort de ses traditions, l’artisanat breton est varié et se transmet depuis des siècles de génération en génération.

Voici quelques-uns des produits de la région que vous pourriez acheter en souvenir.

produits artisanaux de Bretagne

Le couteau de poche breton

Ce couteau artisanal et régional a été conçu par le Français Léon Breton (1837-1911), alors employé à l'atelier de coutellerie de Thiers.

Les premiers couteaux ont été fabriqués dans cet atelier en 1891 et ont été vendus sous le nom de « Couteau de poche du Breton », car ils n'étaient disponibles qu'en France.

Ce qui rend ces couteaux si célèbres, c'est leur incroyable tranchant et leurs manches décorés avec des motifs traditionnels.

La marinière et le ciré : pour un look parfait

La marinière, mondialement connue, était à l’origine une tenue de travail des matelots. Utilisée comme sous-vêtement au départ, elle fait partie de l'uniforme obligatoire des marins en 1858.

Cette marinière se doit d’être confortable, sans bouton, pour faciliter la mobilité à bord et éviter les accidents sur le bateau.

Lorsque les créateurs de mode dont Coco Chanel, Yves Saint  Laurent ou Jean-Paul Gauthier s'emparent de cette idée et l'intègrent à leurs collections, la marinière devient un symbole de mode.

Elle est aujourd’hui profondément liée à la région bretonne et est vendue partout, sous toutes les formes.

Pour compléter le look et lutter contre le froid matinal de la Bretagne (ou la brume qui s’installe sur les côtes), le ciré jaune, autrefois utilisé par les pêcheurs, est idéal. Cette pièce protège de l'humidité ambiante et tient chaud.

L’incontournable bol breton

Ce bol à oreilles, si pratique, a peut-être rempli les placards de vos grands-parents. On y sert un chocolat chaud, une soupe ou les céréales le matin, pour le petit-déjeuner.

Le bol breton est créé au XVIIème siècle, à la faïencerie Henriot de Quimper. Lorsque le tourisme en Bretagne commence à se développer, ce bol connaît un certain succès.

La forme que nous lui connaissons aujourd’hui n’apparaît en revanche que bien plus tard, en 1950, avec notamment le motif traditionnel et le prénom qui personnalise l’objet.

Le Kouign-amann

La pâtisserie a été créée au XIXème siècle par le boulanger Jean-Paul Gaulé, mais ses origines sont floues. On a prétendu qu'elles étaient liées aux kouignettes, un gâteau breton à base de pâte à pain parfumée au miel ou au sucre et comprenant parfois des fruits ou des noix.

Le kouign-amann est composé de couches de beurre repliées en pâte feuilletée. Ce gâteau est non seulement savoureux, mais possède également des propriétés uniques, telles qu'une teneur élevée en humidité, riche en calories et en matières grasses, et peut être conservé jusqu'à deux semaines s'il est bien emballé.

Le whisky breton

Le whisky breton est distillé de la même manière que le whisky écossais, à partir d'orge maltée et d'orge non maltée.

L'alcool est produit depuis environ 200 ans, même s'il était illégal de fabriquer du whisky breton pendant les guerres mondiales. La production a repris en 1937 après le départ des troupes allemandes qui avaient confisqué des distilleries pour approvisionner leurs hommes en alcool.

Le chouchen

Cette boisson est traditionnellement consommée à Noël, généralement servie chaude et parfois appelée "Chocolat Chaud Breton". Elle est produite à partir de miel et d’eau.

Vous voilà désormais prêt à parcourir les petites boutiques de Bretagne pour trouver votre bonheur. Vous avez l'embarras du choix !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

8 + 19 =